Logo belgique21.tv
Inscription Newsletter belgique21.tv
Reseaux Sociaux



 
Favoris et Partage

A la demande de la Belgique, le sujet a été évoqué lundi et mardi dernier lors du conseil des ministres européens de l'agriculture à Bruxelles. Le plat pays s'inquiète en effet de la loi française qui rend obligatoire l'étiquetage de l'origine des ingrédients des plats cuisinés, après avoir observé notamment une chute de ses exportations de lait vers la France, a révélé l’AFP. Si seul l'étiquetage de l'origine des produits bruts est autorisé en Europe jusqu’à présent, un nouveau règlement européen a permis l'introduction de règles au niveau national, à la discrétion des États membres, sur l'étiquetage de l'origine des ingrédients de plats cuisinés, lait et viandes en particulier. La France a lancé une expérimentation de deux ans pour tester le nouveau mode d'étiquetage, en vigueur depuis le 1er janvier 2017. Or, souligne la Belgique dans une note, de nombreux contrats à terme ont été abandonnés ou non-renouvelés par le secteur de la distribution en prévision de cette nouvelle loi. La Belgique en appelle donc à la Commission et demande la réalisation d’un rapport d'impact de cette mesure prise par la France.

Contenu de la vidéo : A la demande de la Belgique, le sujet a été évoqué lundi et mardi dernier lors du conseil des ministres européens de l'agriculture à Bruxelles. Le plat pays s'inquiète en effet de la loi française qui rend obligatoire l'étiquetage de l'origine des ingrédients des plats cuisinés, après avoir observé notamment une chute de ses exportations de lait vers la France, a révélé l’AFP.
Si seul l'étiquetage de l'origine des produits bruts est autorisé en Europe jusqu’à présent, un nouveau règlement européen a permis l'introduction de règles au niveau national, à la discrétion des États membres, sur l'étiquetage de l'origine des ingrédients de plats cuisinés, lait et viandes en particulier.
La France a lancé une expérimentation de deux ans pour tester le nouveau mode d'étiquetage, en vigueur depuis le 1er janvier 2017. Or, souligne la Belgique dans une note, de nombreux contrats à terme ont été abandonnés ou non-renouvelés par le secteur de la distribution en prévision de cette nouvelle loi.
La Belgique en appelle donc à la Commission et demande la réalisation d’un rapport d'impact de cette mesure prise par la France.

Mots clés liés : Belgique, France, étiquetage, aliment, Commission européenne, lait, viande, origine, loi, distribution

Image pour les réseaux sociaux :
 
 
 
 
   

 

Nous Contacter 
 Belgique21.tv disclaims any responsibility for the content of infomercials and film coverage aired on Belgique21.tv