Logo belgique21.tv
Inscription Newsletter belgique21.tv
Reseaux Sociaux



 
Favoris et Partage

« Parce qu’il est et restera un Belge », la Belgique a choisi de rendre hommage au chanteur Johnny Hallyday, décédé dans la nuit de mardi à mercredi, chez lui à Marne-la-coquette en région parisienne. « Quelque chose de Tennessee », « L’envie », « Requiem pour un fou », « Je te promets »… Depuis mercredi matin, les tubes de l’artiste résonnent par exemple dans le métro bruxellois. Le père de Johnny Hallyday, Léon Smet, artiste de cabaret bruxellois, avait abandonné son fils quelques mois après sa naissance avant de le reconnaître officiellement par la suite. « Son père, certes, était belge. Il est enterré au cimetière de Schaerbeek. Léon Smet, un artiste devenu un petit peu clochard au fil des années », a expliqué le journaliste Thierry Luthers au micro de la RTBF. « Il aimait bien rappeler ses racines belges quand il venait chanter en Belgique. Il aimait bien manger une frite, place Jourdan à Bruxelles, mais ça s'arrêtait un petit peu là », a précisé le journaliste. En 2006, Johnny Hallyday avait même demandé la nationalité belge "pour raisons sentimentales", mais accusé de vouloir échapper au fisc, il avait abandonné sa démarche.

Contenu de la vidéo : « Parce qu’il est et restera un Belge », la Belgique a choisi de rendre hommage au chanteur Johnny Hallyday, décédé dans la nuit de mardi à mercredi, chez lui à Marne-la-coquette en région parisienne.
« Quelque chose de Tennessee », « L’envie », « Requiem pour un fou », « Je te promets »… Depuis mercredi matin, les tubes de l’artiste résonnent par exemple dans le métro bruxellois.
Le père de Johnny Hallyday, Léon Smet, artiste de cabaret bruxellois, avait abandonné son fils quelques mois après sa naissance avant de le reconnaître officiellement par la suite.
« Son père, certes, était belge. Il est enterré au cimetière de Schaerbeek. Léon Smet, un artiste devenu un petit peu clochard au fil des années », a expliqué le journaliste Thierry Luthers au micro de la RTBF. « Il aimait bien rappeler ses racines belges quand il venait chanter en Belgique. Il aimait bien manger une frite, place Jourdan à Bruxelles, mais ça s'arrêtait un petit peu là », a précisé le journaliste.
En 2006, Johnny Hallyday avait même demandé la nationalité belge "pour raisons sentimentales", mais accusé de vouloir échapper au fisc, il avait abandonné sa démarche.

Mots clés liés : Johnny Hallyday, Laeticia Hallyday, Belgique, France, décès, chanteur, metro, RTBF, Thierry Luthers, nationalité, Bruxelles

Image pour les réseaux sociaux :
 
 
 
 
   

 

Nous Contacter 
 Belgique21.tv disclaims any responsibility for the content of infomercials and film coverage aired on Belgique21.tv