Logo belgique21.tv
Inscription Newsletter belgique21.tv
Reseaux Sociaux



 
Favoris et Partage

La Roche-sur-Yon va-t-elle déclenchée une crise diplomatique entre la France et la Belgique ? A l’origine de ce qui pourrait déclencher l’incident, il y a le maire de la commune de la Roche-sur-Yon, Luc Bouard, qui a annoncé le 15 janvier, qu’il rebaptiserait le square Albert-Ier où se trouve le monument aux morts par le nom « esplanade Simone-Veil ». L’annonce n’a pas été bien reçue du côté belge. L’ambassadeur belge en France, Vincent Mertens de Wilmars, a même écrit un courrier indiquant que "si Madame Simone Veil mérite une commémoration au vu de son action et son rayonnement, ce « dé-baptême " aurait pour effet immédiat et visible de jeter aux oubliettes le Roi Chevalier qui, dans la posture qu’il a prise au cours de la Première Guerre Mondiale, a œuvré à la fois pour la Belgique et pour la France. ». Et l’ambassadeur poursuit que cette décision pourrait être « interprétée comme une manifestation inamicale à l’égard de la Belgique […] au moment où nos deux pays vont commémorer ensemble le centième anniversaire de la fin de la guerre 14-18. » Mais le maire de La Roche-sur-Yon reste déterminé. Ce lieu de mémoire changera de nom.

Contenu de la vidéo : La Roche-sur-Yon va-t-elle déclenchée une crise diplomatique entre la France et la Belgique ? A l’origine de ce qui pourrait déclencher l’incident, il y a le maire de la commune de la Roche-sur-Yon, Luc Bouard, qui a annoncé le 15 janvier, qu’il rebaptiserait le square Albert-Ier où se trouve le monument aux morts par le nom « esplanade Simone-Veil ». L’annonce n’a pas été bien reçue du côté belge. L’ambassadeur belge en France, Vincent Mertens de Wilmars, a même écrit un courrier indiquant que "si Madame Simone Veil mérite une commémoration au vu de son action et son rayonnement, ce « dé-baptême " aurait pour effet immédiat et visible de jeter aux oubliettes le Roi Chevalier qui, dans la posture qu’il a prise au cours de la Première Guerre Mondiale, a œuvré à la fois pour la Belgique et pour la France. ». Et l’ambassadeur poursuit que cette décision pourrait être « interprétée comme une manifestation inamicale à l’égard de la Belgique […] au moment où nos deux pays vont commémorer ensemble le centième anniversaire de la fin de la guerre 14-18. » Mais le maire de La Roche-sur-Yon reste déterminé. Ce lieu de mémoire changera de nom.

Mots clés liés : Roche-sur-Yon, France, Belgique, Simone-Veil, square Albert-Ier, Vincent Mertens de Wilmars, ambassadeur de France en Belgique, dé-baptême

Image pour les réseaux sociaux :
 
 
 
 
   

 

Nous Contacter 
 Belgique21.tv disclaims any responsibility for the content of infomercials and film coverage aired on Belgique21.tv